La Banque mondiale doit écouter

CalyxAgro, responsable de plusieurs accarpements de terres en Amérique latine, est dénoncé dans une lettre rédigée par des organisations de la société civile, demandant à la Banque mondiale de cesser de leur prêter de l’argent.

Pour lire l’article au complet ainsi que la lettre, cliquez ici.

Déforestation à Caazapa, Paraguay. Calyx Agro détient une ferme de 2,800 hectares dans la zone. (Photo: Alex Noce)

0 Responses to “La Banque mondiale doit écouter”



  1. Leave a Comment

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s





%d bloggers like this: