Durable pour qui? – les Indigènes et la biodiversité à Belo Monte

Un barrage plus vaste que le canal de Panama?

Ce barrage, s’il est construit, sera le troisième plus grand au monde, il inondera un immense territoire, assèchera certaines parties du Xingu, détruira la forêt et réduira le stock de poissons dont les Indiens, tels que les Kayapó, les Arara, les Juruna, les Araweté, les Xikrin, les Asurini et les Parakanã, dépendent pour leur survie.

Malgrès ces faits, la Présidente du Brésil, Dilma Rousseff, et son gouvernement donnent leur accord pour le barrage à Belo Monte. Cette décision a grandement heurté Raoni Metuktire, chef du peuple des Kayapos qui vit dans la forêt amazonienne.

Credits: Ana Herrmann Vieira

Pour mieux comprendre la lutte des indigènes à proximité de Belo Monte, visitez ce site.

0 Responses to “Durable pour qui? – les Indigènes et la biodiversité à Belo Monte”



  1. Leave a Comment

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s





%d bloggers like this: