La hausse des prix alimentaires entraîne 44 millions de personnes sous le seuil de l’extrême pauvreté depuis juin 2010

Selon les dernières estimations de la Banque Mondiale, 44 millions de personnes supplémentaires sont passés sous le seuil de l’extrême pauvreté – équivalent à des dépenses de 1,25 dollar par jour et par personnes- suite à la hausse de 15% des prix alimentaires entre octobre 2010 et janvier 2011.

D’après l’AFP,

“Les six derniers mois ont vu des hausses marquées des cours mondiaux du blé, du maïs, du sucre et des huiles alimentaires, et une hausse relativement moins forte de ceux du riz”(…).Ces hausses profitent aux agriculteurs et à certains pays exportateurs. Mais pour la Banque mondiale, leur effet sur l’ensemble de la population de la planète est négatif: elles n’ont sorti que 24 millions de personnes de l’extrême pauvreté, tandis qu’elles y plongeaient 68 millions d’autres.”

Pour la suite de l’article : Le Figaro

 

crédit: Steve Evans

0 Responses to “La hausse des prix alimentaires entraîne 44 millions de personnes sous le seuil de l’extrême pauvreté depuis juin 2010”



  1. Leave a Comment

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s





%d bloggers like this: