Une entreprise minière canadienne pointée du doigt en Équateur : l’urgence d’un moratoire pour prévenir les violations des droits humains

Le 12 Janvier 2011 ,  par la Ligue des droits et libertés du Québec :

“Alors que l’Équateur est en passe de démarrer une exploitation minière à grande échelle dans ses provinces amazoniennes, la Fédération internationale des droits de l’Homme (FIDH) et son organisation membre en Équateur, la CEDHU (Comisión Ecuménica de los Derechos Humanos) publient une étude de cas sur l’impact de ce type de projets sur les droits humains.”

Suite de l’article sur : Ligue des droits et libertés.ca

 

0 Responses to “Une entreprise minière canadienne pointée du doigt en Équateur : l’urgence d’un moratoire pour prévenir les violations des droits humains”



  1. Leave a Comment

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s





%d bloggers like this: