Une ONG de Montréal enquête sur les injustices causées par les concessions minières en Amérique central

Le Comité pour la justice sociale recherche la vérité derrière l’exploitation minière canadienne

 

MONTRÉAL, QUÉBEC–(Marketwire – 15 juillet 2010) – Le Comité pour la justice sociale a envoyé une délégation en Amérique centrale afin de rencontrer les leaders des communautés en colère contre les compagnies minières canadiennes opérant dans la région.

“Il y a beaucoup d’hostilités à l’égard des mines canadiennes et de leurs impacts sur les droits de l’homme et sur l’environnement.”a déclaré le meneur du groupe Ernie Schibli, révérend de St Edward à Pointe-Claire. “La réputation du Canada en Amérique centrale a été détruite”.

La délégation rencontre les communautés affectées par la mine The Aura Minerals San Andres au Honduras, la mine Marlin Goldcorp au Guatémala, et la mine Rim Pacific El Dorado au Salvador. Les membres discutent également des problèmes causés par les mines concernant l’accès à la terre, à la nourriture et à l’eau.

Goldcorp, une compagnie minière d’or canadienne, a été récemment interdite de poursuivre ses opérations dans sa mine Marlin par la commission interaméricaine des Droits de l’Homme, suite aux déclarations de violations sur les droits de l’homme et de dégâts environnementaux au Guatémala.

Le tollé au Salvador a également provoqué la suspension des permis miniers nationaux. L’immense compagnie minière canadienne Pacific Rim, directement affectée, poursuit maintenant le pays pour pertes de profits.

Lorsque la délégation retournera d’Amérique centrale le 16 juillet 2010, Schibli et son groupe seront disponibles pour parler aux médias locaux de leurs rapports. Ils mettront également en ligne les interviews avec les communautés affectées sur le site du CJS et tiendront une séance publique de discussions.

Schibli, qui emmène des groupes en Amérique centrale depuis les conflits datant des années 70, espère que ce voyage aidera à comprendre les controverses entourant les industries minières à l’étranger.

À propos du CJS

Le Comité pour la justice sociale (Montréal), est un organisme d’éducation publique indépendant de défense des droits de l’homme, et oeuvrant pour la réduction des injustices sociales.

 

Renseignements :

Le Comité pour la justice sociale
Mandy Poon
Communications
514-830-9594
mandy.poon@mail.mcgill.ca
www.sjc-cjs.org

 

 

0 Responses to “Une ONG de Montréal enquête sur les injustices causées par les concessions minières en Amérique central”



  1. Leave a Comment

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s





%d bloggers like this: