SLAPP ou action justifiable?

Quand on est victime d’une poursuite bâillon de cette envergure, la vie change du tout au tout. La poursuite devient le principal objet d’attention, alors forcément elle nuit à la vie professionnelle, privée et financière », déclare Alain Deneault, co-auteur de Noir Canada : pillage, corruption et criminalité en Afrique. Alain Deneault, les deux autres co-auteurs, ainsi que Écosociété, une maison d’édition à but non lucratif, sont touchés par ce qu’ils considèrent être une poursuite bâillon.  Ils disent que c’est une action communément appelée par son acronyme anglais SLAPP – “Strategic Lawsuit Against Public Participation” (poursuite stratégique contre la mobilisation publique).

Docteur en philosophie, Alain Deneault enseigne au département de sociologie à l’Université du Québec à Montréal. Il est poursuivi pour 6 millions de dollars par Barrick Gold, une entreprise aurifère au Canada. Barrick Gold accuse les auteurs de Noir Canada de fausses allégations contre la compagnie telles que le pillage, l’homicide, la corruption et le trafic d’armes dont il est mention dans le livre.

Les Éditions Écosociété déclarent quant à elles qu’« un tel montant représente 25 fois le chiffre d’affaires annuel d’Écosociété, ce qui rend cette demande totalement absurde, à fortiori pour un organisme à but non lucratif, et pour des auteurs sans fortune ». Le livre représente une compilation de docu-ments déjà parus publiquement. La compagnie Barrick Gold soutient néanmoins que les auteurs n’ont jamais tenté de la contacter pour avoir des informations.

Vincent Borg, vice-président et responsable des médias à Barrick Gold, a référé aux documents de la Cour Supérieure du Québec pour plus de renseignements. Selon Barrick Gold, Noir Canada ne peut être considéré comme une œuvre scientifique apportant des preuves légales, à cause du manque de rigueur, d’équité et d’intégrité dans le travail de recherche de Alain Deneault, de Delphine Abadie et de William Sacher. Avec un bénéfice net de 1,66 milliards de dollars US en 2008, Barrick Gold est la plus grosse compagnie aurifère au monde. Présente, entre autres, en Tanzanie, en Australie et en Papouasie-Nouvelle-Guinée, Barrick Gold se retrouve au cœur de plusieurs polémiques entourant ses activités d’extraction d’or.

Pour continuer la lecture de cet excellent article, cliquez sur le lien menant vers l’Upstream Journal.   C’est gratuit et 100% montréalais !



0 Responses to “SLAPP ou action justifiable?”



  1. Leave a Comment

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s





%d bloggers like this: