La Ministre Beverly ODA doit confirmer le financement d’Alternatives

Vous souvenez-vous du tollé de protestations contre les coupes sombres dans les programmes de voyages à l’étranger pour les artistes, qui avaient été précédées, l’an dernier, par des attaques en règle visant à démoniser certains groupes d’artistes ? C’est par le même type de procédés douteux et d’accusations gratuites publiés dans le National Post que certains insinuent, depuis deux mois, que le financement de base d’Alternatives par l’ACDI serait compromis. Pourtant, impossible d’avoir l’infirmation ou la confirmation de telles rumeurs auprès de la ministre de la coopération internationale, Beverly Oda. Ce silence serait-il un autre effet collatéral de la prorogation du parlement par le gouvernement Harper ? Chose certaine, pendant ce temps, sur le terrain en Afghanistan, en Haïti, au Honduras et en République démocratique du Congo, c’est l’appui concret apportée par Alternatives aux groupes du Sud et aux populations en difficultés dans ces pays qui risquent de faire les frais d’une décision arbitraire et idéologique.

Pour continuer la lecture de cet article, cliquez ici pour être redirigé vers le site d’Alternatives


0 Responses to “La Ministre Beverly ODA doit confirmer le financement d’Alternatives”



  1. Leave a Comment

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s





%d bloggers like this: