La taxe Tobin, on la croyait morte et enterrée

Un excellent article sur le possible retour de la taxe Tobin.   Un incontournable pour tout ceux intéressé par l’économie politique du développement international.

On la croyait morte et enterrée. Mais voilà que l’idée d’une taxe sur les transactions monétaires (ou taxe Tobin) retrouve une vigueur inattendue. C’est dire à quel point la crise a frappé durement, même si les grands banquiers font semblant qu’elle n’a pas existé.
Devant les hoquets de l’économie mondiale et devant l’instabilité qui en résulte, il fallait bien trouver quelque chose. Tant le G20 que l’ONU se sont efforcés de ne pas résister à la puissante force d’inertie qui les paralyse tout naturellement. Mais il y des limites à ne pas agir. Voilà donc que la bonne vieille taxe sur les transactions financières semble tout à coup une idée profitable.
Récemment, cette taxe, défendue depuis des années par l’organisation ATTAC, a reçu de surprenants appuis. Chez les économistes d’abord, dont certains parmi les plus réputés, Joseph Stiglitz, Paul Krugman, François Morin et même le très conservateur Lawrence Summers, chef du Conseil économique national des États-Unis. Le soutien d’Adair Turner, président de l’Autorité des marchés financiers britannique, a eu l’effet d’une bombe dans le milieu de la finance. Depuis, des chefs d’État ont aussi appuyé l’idée: Nicolas Sarkozy, Gordon Brown, Angela Merkel.

Pour lire l’intégral de l’article, veuillez cliquer ici !

0 Responses to “La taxe Tobin, on la croyait morte et enterrée”



  1. Leave a Comment

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s





%d bloggers like this: