Un regard féministe sur la criminalisation des mouvements sociaux et de la pauvreté

Source : CADTM

Les avancées du capitalisme globalisé, particulièrement en Amérique latine, situe cette région dans l’oeil du cyclone des protestations sociales et de la convergence de diverses luttes anticapitalistes. Depuis quelques années, des secteurs du mouvement féministe anticapitaliste s’additionnent à cette convergence, contribuant ainsi une analyse féministe transversale dans plusieurs débats et articles. La confluence de ces résistances populaires a été fondamentale pour percer le blindage d’un « capitalisme sauvage » qui se définit lui-même comme sans alternative possible. Comme dit Claudio Katz, « les travailleurs, les exploités et les opprimés de toute la planète sont les opposants irréductibles de l’impérialisme du XXI siècle ». Or, les tentatives successives de criminaliser les mouvements sociaux et la pauvreté, à partir des appareils de l’État (police, secteurs du pouvoir judiciaire, etc.) et les grands médias de communications, ainsi que l’emprisonnement et l’assassinat de militants, nous placent devant la croisée des chemins. Dans un monde où l’exclusion et la violence sont toujours plus fortes, où 70% de la population pauvre est de sexe féminin, le rôle des femmes dans les mouvements anticapitalistes et les répercussions de la criminalisation dans leurs vies mérite une brève réflexion.


Pour continuer la lecture de cette article, visitez le site du CADTM en cliquant ici

0 Responses to “Un regard féministe sur la criminalisation des mouvements sociaux et de la pauvreté”



  1. Leave a Comment

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s





%d bloggers like this: