Dignité et Justice pour Tous

ONU

Photo: ONU

C’est sous cet intitulé que s’est déroulée cette année la grande commémoration du soixantième anniversaire de la Déclaration universelle des droits de l’Homme. En effet, c’est en grande pompe que les dirigeants de l’Organisation des Nations Unies ont voulu souligner cette célébration qui s’est terminée le 10 décembre 2008, journée officielle des droits de l’Homme.

Depuis son adoption en 1948, la Déclaration a eu pour but de faire connaître l’existence de droits fondamentaux essentiels à la préservation de la dignité humaine. C’est donc, entre autres, à des fins éducatives que la Déclaration fut mise en place, pour que tout le monde sur la planète soit en mesure de comprendre et de connaître leurs droits fondamentaux et comment ils peuvent être défendus. C’est ainsi qu’aujourd’hui la Déclaration existe en 360 langues différentes, ce qui en fait un des documents les plus traduits au monde et qui témoigne de son réel caractère universel. Devenu le texte de référence en matière de droits individuels et collectifs, ses 30 articles définissent les grands principes des droits inaliénables de chaque individu, quelque soit son appartenance ethnique ou religieuse. Outre le célèbre Article 1 « les hommes naissent libres et égaux en droit », cette charte rappelle également que chacun a droit à la liberté de vivre, de penser et de s’exprimer, à la sécurité, à la dignité, à la santé ou encore à l’éducation. En ce sens, elle condamne l’inégalité entre les hommes et les femmes, la torture, l’esclavagisme, les mariages forcés, la censure. Elle défend également le droit à chaque individu d’obtenir une nationalité, un travail ou même de circuler librement.

Cependant, le simple fait de jeter sur papier l’essentiel des droits humains ne règle pas tous les problèmes et c’est pour cette raison que l’ONU célèbre chaque année la création de la Déclaration universelle des droits de l’Homme; pour que personne n’oublie que l’équité et la liberté ne sont pas des droits innés ou naturels puisqu’ils demeurent encore aujourd’hui acquis à force de luttes incessantes un peu partout à travers le monde.
En effet, bien que de nombreux États aient adapté leurs systèmes législatifs afin d’être en adéquation avec les principes ratifiés, beaucoup tardent encore à suivre le pas. À cet effet, dans son rapport annuel de 2007, Amnesty International fait état de nombreux exemples de violations des droits de l’Homme, dont notamment le fait que :

  • 1 femme sur 3 subira des violences conjugales au cours de sa vie.
  • 2 millions de personnes sont victimes d’esclavage chaque année (travail forcé ou prostitution), en majorité des femmes et des enfants.
  • Chaque année, en Asie, au Moyen-Orient, en Amérique Latine et en Afrique, 16 milliards de dollars sont dépensés par les États pour acheter des armes.
  • On estime à 20 000 le nombre de condamnés à mort par année dans les quelques 69 pays qui ont toujours recours à la peine capitale.

C’est donc signe qu’il reste encore beaucoup à faire et une des choses à la portée de tous est de célébrer et souligner le soixantième anniversaire de la Déclaration universelle des droit de l’Homme lors de la Journée Mondiale de cette dernière, le 10 décembre 2008.

Pour en savoir plus :

0 Responses to “Dignité et Justice pour Tous”



  1. Leave a Comment

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s





%d bloggers like this: