Le Consensus du Costa Rica

Flickr-albertlg78

Credits: Flickr-albertlg78

Le 19 Novembre dernier, le président du Costa Rica, Oscar Arias Sánchez, a exhorté les pays membres des Nations Unies, et plus particulièrement les pays en développement, à réduire leurs dépenses militaires. En effet, le chef de la nation costaricaine a rappelé lors d’une réunion de l’ONU sur la coopération internationale, l’attachement de son pays à la mise en place du Consensus du Costa Rica. Cette initiative, qui porte le nom de ce petit pays d’Amérique Centrale qui a aboli son armée en 1948, prévoit l’instauration de mesures visant à inciter les pays pauvres à réduire leurs dépenses militaires au profit d’investissements pour la défense de l’environnement, l’éducation, la santé et la lutte contre la pauvreté.

Le Costa Rica, qui occupe actuellement la présidence temporaire du Conseil de Sécurité, s’est défendu d’être une nation « naïve » qui viendrait réclamer l’abolition de l’armée dans tous les pays ou la réduction drastique des dépenses militaires mondiales qui s’élèvent actuellement à 3.300 millions de dollars par jour. Oscar Arias Sánchez, prix Nobel de la Paix en 1987, a ainsi souligné que si le conseil de Sécurité de l’ONU n’avait aucun pouvoir de décision sur les dépenses militaires des pays, ce dernier pouvait toutefois décider du montant de l’aide internationale qu’il distribue et des conditions qui s’y appliquent. L’article 26 de la Charte des Nations-Unies a notamment été mis en avant pour rappeler que « les dépenses en armements représentent un détournement des ressources humaines et économiques » et pour souligner que ce dernier, qui fait partie intégrante du texte fondateur de cette institution, émet un jugement qui doit être pris en compte dans les décisions prises par le Conseil de Sécurité.

Le président costaricain a rappelé que les Objectifs du Millénaire risqueraient de rester de simples paroles en l’air si rien était fait pour favoriser le désarmement et la réduction des dépenses militaires. Il a conclu sur ces paroles: « Nous nous efforçons à éradiquer l’extrême pauvreté et la faim, et cependant, les conflits armés constituent la principale cause de la faim dans le monde. Nous nous efforçons d’améliorer les conditions sanitaires des populations, particulièrement la santé maternelle et la lutte contre le SIDA et la malaria, et cependant, les dépenses militaires privent le budget de la santé des pays pauvres de millions de dollars ».

Le Conseil de Sécurité a timidement approuvé le discours du président costaricain en adoptant une déclaration non contraignante invitant les États à suivre cette voie.

Les informations étant rares sur ce sujet, n’hésitez pas à laisser des commentaires si vous en savez plus, si vous avez des liens interessants ou tout simplement si vous souhaitez réagir !

0 Responses to “Le Consensus du Costa Rica”



  1. Leave a Comment

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s





%d bloggers like this: